EN 2017


INVITATION  AUX  VOYAGES  IMMOBILES

 
On croit savoir comment organiser au mieux les choses et les gens dans un espace, assignant à chacun une place, un rôle et des loisirs à consommer, mais l’homme ordinaire se soustrait en silence à cette tournure de l’existence. Le citoyen n’et pas forcément obéissant et passif, il résiste en détournant les objets, les codes et les règlements autoritaires pour se réapproprier l’espace et l’usage à sa façon. Avec Quartiers Libres, il ne s’agit pas de s’intéresser aux « produits culturels » offerts sur le marché des biens mais à ceux qui pourraient en faire usage et à leurs pratiques. Ce qui nous importe n’est pas seulement la culture savante (trésor de nos vanités) ou la culture populaire (que le pouvoir a déjà abandonné et embaumé), nous nous tournons vers la prolifération disséminée des créations anonymes  et périssables ou éphémères qui nous font mieux vivre et qui n’ont pas besoin d’être capitalisées. Vues de l’extérieur, ces opérations culturelles que nous vous proposons sont des mouvements dont les trajectoires sont insoupçonnables parce qu’elles s’improvisent sur le terrain. Que pouvons-nous construire ensemble ? telle est la question. Avoir le souci des autres, c’est une autre manière d’être au monde et de vivre ensemble. Nous profitons de la conception du Carré Saint-Lazare qui favorise le voisinage et la cohabitation de résidents propriétaires ou locataires d’origines, de statuts et d’âges diversifiés. Dans ce lieu à la population hétérogène et mouvante semble régner un mélange curieux de proximité et de distance, de disponibilité et de réserve. Il nous appartient donc de nous apprivoiser mutuellement.

C’est un défi à notre portée parce qu’il n’exige pas un effort considérable. C’est déjà être optimiste que de faire ainsi confiance à autrui et d’imaginer que ce brassage nous offre la possibilité de croire à la liberté buissonnière de nos pratiques. Nous partons de rien et il nous reste évidemment à les inventer et à les expérimenter ensemble. Pour y parvenir, nous devons créer une place transitoire qu’on traverse et d’où l’on sort aussi amicalement qu’on y entre. C’est permettre à des passants de se croiser sans aucune contrainte. Cet entrelacs de parcours, d’expériences et d’attentes n’est en rien une clôture mais prépare au contraire nos cheminements inexplorés. Cette démarche témoigne de la richesse de la parole et du vécu des gens ordinaires que nous côtoyons, pour peu qu’on se donne la peine de les écouter et de les encourager à s’exprimer. C’est justement le rôle des artistes qui participent à cette action de provoquer ces rencontres et de rendre les regards voyageurs. Ainsi, chacun peut être transporté dans l’univers de l’autre et y braconner pour inventer de nouveaux paysages de mémoire.
Dominique Cier


Au programme plusieurs actions culturelles pour les grands et les petits que nous vous invitons à mettre en oeuvre avec nous, dès les mercredis après-midis, de 13h30 à 16h30...

UN ATELIER LUDIQUE AUTOUR D'INCIDENCES, rythmé par des défis expressifs qui permettent d'apprécier les couleurs d'une création éclatée à plusieurs endroits spécifiques et dont les teintes évoluent incessamment...
Pour les plus jeunes nous animons un atelier coloré ou photographique et pour ceux qui apprécient les mots une situation propice à l'inspiration et l'écriture...



LA CRÉATION D'UNE BALADE ORIGINALE AVEC DES HABITANTS DU CARRÉ SAINT LAZARE ET DU 2-3e DANS LA PERSPECTIVE DES PROCHAINE JOURNÉES EUROPÉENNES DU PATRIMOINE 2017 DONT LA THÉMATIQUE EST CETTE ANNÉE "JEUNESSE ET PATRIMOINE" .
Cette balade se finalisera par son animation le samedi 16 septembre après-midi et le dimanche 17 septembre après-midi par les participants autour d'un pot de l'amitié offert aux publics qui découvriront pour l'occasion la cour du Carré Saint Lazare. Plusieurs rdv sont nécessaire pour mener à bien cette création patrimoniale sur le fond (quoi raconter puis comment conserver l'attention de son auditoire quelque soit son âge) comme sur la forme (comment le raconter, savoir gérer son stress et bien exploiter sa voix)...
Nous avons imaginé les premiers éléments d'une balade inédite qui mêlera la fiction aux parcours de plusieurs habitants...  

 
PARTICIPER À UN TROMBISNOSCOPE, plusieurs habitants prennent la pose, le temps d'un clichè, pour partager une passion qui leur tient à coeur... Venez à notre rencontre pour exprimer une passion ou un passe-temps, libre à vous de porter un objet ou de prendre la pose qui manifestera ce violon d'Ingres !
Nous vous proposons de nous retrouver les mercredis aprés-midis du mois de mai et en juin autour d'un cafè ou d'un jus de fruits 
FAIRE DES SORTIES CULTURELLES, visites d'équipements culturels, visites d'expositions, rencontres avec des artistes. Discussions et programmations de ces sorties avec le concours des habitants qui souhaitent (re)découvrir les lieux d'art et de culture qui sont situés dans les quartiers autour du Carré Saint Lazare.
À la suite d'échanges avec des habitants du Carré Saint Lazare, nous avons choisi une date, le samedi 27 mai aprés-midi pour partir ensemble depuis le Carré Saint Lazare à la découverte de la Friche de la Belle de Mai, au cours de cette balade Dominique Cier, écrivain, nous racontera l'histoire des quartiers traversés et les conseils de Driss Aroussi, photographe, nous aideront à porter un regard curieux les paysages urbains...
Rdv à 14h dans la cour du Carré Saint Lazare au niveau d'Incidences.
LA FÊTE DES VOISINS, que nous souhaitons réaliser après l'inauguration du Carré Saint Lazare avec le concours d'habitants motivés qui souhaitent partager un moment agréable qui sera propice aux discussions. Pour réussir ce moment convivial nous lançons un appel à participation auprés de toutes les personnes qui souhaitent se joindre à nous pour animer ce moment dans la cour du Carré Saint Lazare dimanche 21 mai à 12h